Quels sont les différents types de prêt étudiant ?

1370

Le coût des études supérieures peut être exorbitant et difficile à payer. Les cours à l’université engendrent de nombreuses dépenses telles que les frais de scolarité, le logement, la pension, etc. Pour subvenir à ces divers besoins, vous avez la possibilité de contracter un prêt étudiant. Alors, pour bien choisir votre crédit, découvrez dans cet article les différents types de prêts étudiant qui existent.

Prêt étudiant classique

Ce type de prêt pour étudiant est généralement considéré comme un crédit à la consommation. Il est proposé par les banques et s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 25 ans. En effet, pour bénéficier d’un prêt étudiant classique, vous devez fournir une caution parentale ou celle d’un tiers. Vous devez souscrire une assurance décès invalidité et être inscrit dans un établissement d’études supérieures. La durée des études et leur nature importent peu. Le taux de ce crédit est aussi très attractif, car il est 2 à 3 fois inférieur à celui d’un prêt classique.

A lire en complément : Les formations indispensables pour renforcer ses soft skills et améliorer ses compétences relationnelles

Quant au montant octroyé, il varie entre 800 et 30 000 €. Il dépend de la durée des études, des possibilités de remboursement et des besoins de l’étudiant. En raison de votre statut d’apprenant, vous n’avez pas besoin de justifier son utilisation.

Prêt étudiant garanti par l’État

Le prêt étudiant garanti par l’État est accordé aux jeunes par les banques sans conditions de ressources et de caution. Il permet aux jeunes de moins de 28 ans de financer leurs études. Autrement dit, ce type de crédit est distribué en perspective de la prochaine rentrée universitaire. Les étudiants qui voudraient en bénéficier ne sont pas obligés de fournir une preuve de revenu ou une caution d’un proche. L’État se porte garant pour chaque contractant à hauteur de 70 % du montant total. Ce pourcentage garanti par le gouvernement est hors intérêts.

A voir aussi : Comment faire pour que mon CV reste sur une page ?

Il revient donc aux banques de prendre en charge les 30 % restants. Cependant, pour bénéficier du prêt étudiant garanti par l’État, vous devez remplir certaines conditions. Vous devez avoir entre 18 et 28 ans. Si vous êtes âgés de plus de 16 ans et émancipé, vous pouvez aussi solliciter ce prêt. Vous devez également appartenir à un pays membre de l’Espace Economique Européen. De plus, vous devez être inscrit dans l’un des établissements de cet espace pour préparer un diplôme de l’enseignement supérieur délivré par une école.

En ce qui concerne le fonctionnement de ce prêt, notez qu’il est juridiquement assimilé au crédit à la consommation. De ce fait, l’étudiant dispose d’un droit de rétraction et d’une information préalable. Aussi, ce contrat n’est valable que lorsque le délai de rétraction (14 jours) est atteint. Pour le montant, vous ne pouvez bénéficier que de 20 000 €. Mais il convient de noter que tout dépend de la banque. La durée de ce prêt est aussi déterminée par cette dernière.

Prêt étudiant à taux zéro

Il n’est pas nécessaire d’être un étudiant en linguistique pour comprendre ce que c’est qu’un prêt étudiant à taux zéro. Vous n’avez pas aussi besoin d’être un expert sémantique pour le comprendre. En effet, ce prêt est dit à taux zéro parce que l’étudiant qui le contracte n’a aucun intérêt à payer. Autrement dit, l’intérêt appliqué est de 0 %. Lorsque vous souscrivez à ce crédit, vous ne remboursez que la somme empruntée. Cette dernière varie entre 1 000 et 2 000 €. Mais pour l’obtenir, vous devez avoir entre 18 et 20 ans, et présenter une caution ou un garant.

Outre ces conditions, vous devez aussi justifier votre inscription dans un établissement d’enseignement supérieur de l’un des pays membres de l’Espace Economique Européen. Pour la constitution de votre dossier, il vous faut une pièce d’identité, un justificatif de domicile et de revenu. En ce qui concerne les modalités de paiement, notez qu’elles diffèrent sensiblement selon la banque. D’une manière ou d’une autre, ces modalités sont indiquées dans le contrat.

En somme, retenez qu’il existe plusieurs dispositifs qui peuvent être octroyés aux étudiants, en fonction de certains critères. Bien entendu, vous devez être majeur et justifier votre statut d’étudiant. Vous devez aussi avoir un compte bancaire. Cependant, le montant maximal auquel vous aurez droit quel que soit l’établissement excède rarement les 50 000 €.

Prêt étudiant international

Si vous envisagez de poursuivre vos études à l’étranger, sachez qu’il existe une autre alternative pour financer votre projet : le prêt étudiant international. Contrairement au prêt classique, celui-ci est spécialement conçu pour les étudiants qui souhaitent se rendre dans un autre pays. Il permet de couvrir tous les frais liés aux études : transport, logement, nourriture et bien sûr la scolarité.

Pour bénéficier d’un tel crédit, il faut justifier son inscription auprès d’une université ou d’une école à l’étranger. La plupart du temps, cette attestation doit être fournie avant même que la banque ne considère votre demande. Le montant octroyé varie en fonction des différents organismes financiers : entre 10 000 et 100 000 euros selon la formule choisie.

À noter aussi que ce type de prêt est souvent accompagné d’un programme d’aide personnalisée pour faciliter l’installation du demandeur dans son nouveau pays. Cela peut inclure l’hébergement temporaire chez une famille d’accueil ou encore des cours intensifs de langue afin de faciliter l’intégration.

En revanche, comme tout emprunt bancaire, le prêt étudiant international doit être remboursé. Les modalités diffèrent selon chaque banque mais généralement le remboursement intervient après une période variant entre six mois et deux ans après la fin des études. Avant de vous lancer dans un tel projet, pensez à bien évaluer vos besoins et votre capacité à rembourser le crédit. N’hésitez pas également à comparer les différentes offres sur le marché pour trouver celle qui convient le mieux à votre profil.

Prêt étudiant privé

Si les prêts étudiants à taux zéro et internationaux ne correspondent pas à vos besoins, il peut être intéressant de se tourner vers un prêt étudiant privé. Contrairement aux autres types de crédits, celui-ci est accordé par une banque ou un organisme financier sans avoir besoin de fournir des justificatifs sur sa situation financière. Cela permet d’obtenir rapidement la somme nécessaire pour financer son cursus.

Ce type de prêt a l’inconvénient majeur d’avoir un taux d’intérêt élevé. En effet, les intérêts peuvent atteindre jusqu’à 10% en fonction du montant emprunté et des conditions contractuelles proposées. Pensez à bien vous renseigner avant de vous engager pour éviter tout écart par rapport au budget initial prévu.

Il faut aussi savoir que le remboursement commence dès la fin des études. Il n’y a pas de période de différé, contrairement aux deux premiers types présentés précédemment. Le délai est souvent assez court, entre 6 mois et 1 an après la date du dernier examen effectué.

Le prêt étudiant privé peut cependant représenter une solution rapide si vous avez besoin rapidement d’un capital pour poursuivre vos études, si vous rencontrez des difficultés avec votre demande auprès du CROUS ou encore si le montant octroyé par votre université ne suffit pas à couvrir toutes vos dépenses liées aux frais universitaires.

N’hésitez donc pas à comparer les différentes offres proposées pour trouver la meilleure solution adaptée à votre situation. Le choix d’un tel prêt doit être mûrement réfléchi car il a souvent des conséquences financières importantes sur le long terme.